Comment reconnaître un pervers narcissique et sortir de cette relation toxique ?

Attention ! Pervers narcissique !

Avez-vous déjà côtoyé des personnes qui, au final, se sont avérées être des individus complètement toxiques, des monstres capables de détruire une vie entière en se présentant comme de véritables bourreaux dont il est difficile de se défaire ? Si le pervers narcissique est largement dépeint dans des films comme « Le Silence des Agneaux » de Jonathan Demme ou encore « Mon Roi » de Maïwenn, il existe bel et bien dans la réalité et nombre de femmes, essaient chaque jour de sortir des griffes de leur conjoint manipulateur narcissique. Un emprisonnement insidieux, un piège duquel il est très difficile de sortir… Est-il possible de détecter les manipulateurs narcissiques ? Pourquoi sont-ils dangereux ? Comment fonctionnent-ils ? Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre ici.

 

Quels sont les signes qui permettent de reconnaître un pervers narcissique ?

Il n’existe malheureusement pas d’outil permettant de détecter un pervers narcissique et bien souvent, c’est au cours du temps que l’on s’aperçoit que la personne avec qui l’on a noué des relations de couple est potentiellement toxique et nous manipule. Il existe néanmoins certains traits relativement fiables qui permettent de reconnaître un pervers narcissique. En prenant l’exemple d’une femme, victime de son conjoint pervers narcissique, on observe les phénomènes suivants :

  • Il culpabilise sa victime et n’hésite pas à inverser les rôles (beaucoup de victimes disent « c’est ma faute ! »). C’est d’ailleurs une manœuvre dans laquelle il excelle, jouissant de chaque instant et de voir sa proie s’enfoncer de plus en plus chaque jour, tel un prédateur ;
  • Difficile à cerner, il nie les évidences. Le manipulateur narcissique est une personne qui ne communique pas les choses clairement, faisant en sorte que la ou les personnes sur lesquelles ils s’acharnent essaient constamment de le comprendre. Il applique volontairement une certaine ambiguïté dans ses propos et dans ses réponses, ce dont il est tout à fait conscient.
  • Caméléon, il s’adapte psychologiquement à sa proie, contrairement à une personne « normale » et utilise un mode de réaction différent selon le comportement et les émotions de ses victimes.
  • Factuel, il se base sur des raisons logiques pour étayer son raisonnement. Il tient des propos qu’il est quasiment impossible de contrer. Lorsqu’un pervers narcissique avance quelque chose, il est plus facile de l’accepter que d’aller dans le sens contraire de ce qu’il avance.
  • Exigeant, il vous demande d’être parfait(e) et n’acceptera rien de moins. Surtout, il vous fait bien comprendre que vous ne devez en aucun cas changer d’avis et qu’il est essentiel de répondre immédiatement à toutes les questions qu’il vous pose.
  • Maître dans l’art de la critique, il n’hésite pas à dévaloriser sa victime, sous couvert de blagues et d’humour en tout genre. Même en public, il émet des jugements, fait usage de la dévalorisation aux yeux de tous, émet le doute par rapport à vos qualités et vos compétences et n’hésite pas à vous rabaisser. À côté de lui, vous perdez toute forme d’importance et devenez banal, complètement inintéressante et même bien inférieure à lui et aux autres.
  • Il pratique l’attaque indirecte en faisant passer ses messages par les autres. Ainsi, il n’est pas votre bourreau direct, même s’il est l’instigateur de certains propos dévalorisants à votre encontre : c’est même lui qui vous confortera lorsque le moment sera venu !
  • Discrètement, il sème le trouble dans les relations et brise peu à peu les amitiés de sa victime pour l’isoler et au final, pour avoir une plus grande emprise sur elle.
  • Selon lui, c’est lui la victime. Cette position lui permet de se mettre en avant et d’obtenir la compassion de son entourage. Tout le monde le plaint et le comprend… après tout, pourquoi s’en méfier, s’il est la victime ?
  • Prêt à tout, il accepte toutes les demandes qui lui sont proposées. Lorsque vient le moment, il s’esquive poliment et trouvera une excuse pour ne pas aller jusqu’au bout de ses promesses.
  • Bourré de principes moraux, il parvient à faire croire à un groupe que son mode de pensée est le sien également. En réalité, il n’en est rien.
  • Maître chanteur, il n’hésite pas à faire du chantage à sa victime, ouvertement ou discrètement, la forçant à se plier à ses exigences.
  • Il passe du coq à l’âne au cours d’une conversation, changeant habilement de sujet pour ne pas être mal à l’aise et s’exposer au grand jour par rapport à un domaine qu’il ne maîtrise pas. Arsène Lupin lorsqu’il le faut, il parvient également à s’échapper d’une discussion ou d’une rencontre.
  • Il fait valoir sa supériorité en jouant sur l’ignorance des autres, sur leur crédulité. Il parvient ainsi aisément à montrer qu’il est largement supérieur et réussit à se faire admirer.
  • Menteur invétéré, il ment pour tout et pour rien, même pour des choses a priori sans importance. Il s’invente une vie et s’arrange pour ne pas se faire démasquer. Au final, il maîtrise l’art du mensonge mieux que n’importe qui jusqu’à même ajouter des exemples vécus, histoire de les rendre crédibles…
  • Il prêche le faux pour connaître le vrai, que ce soit dans le domaine professionnel ou dans la sphère privée. En réalité, cette stratégie lui permet de savoir s’il peut faire confiance aux personnes qu’il côtoie ; une manière de les tester en quelque sorte et de trouver sa ou ses prochaines victimes.
  • Moi, moi, moi ! Le pervers narcissique et égocentrique et rapporte tout à lui et à lui seul, de manière très naturelle. C’est le meilleur, il est le plus beau, le plus grand, plus fort.
  • Envieux, il n’est pas nécessairement jaloux en couple. Sa jalousie est plutôt relative à des qualités et des compétences que sa proie possède et que lui n’a pas. À partir du moment où il est le meilleur, il est hors de question que sa victime, son objet, son joujou, soit capable de le supplanter.
  • Il brille en société, ne supporte pas la critique et ne veut surtout pas être présenté comme une personne mauvaise. Il travaille durement pour cultiver son image positive dont il s’alimente très régulièrement.
  • Calme, il n’a pas tendance à s’énerver, ni dans les gestes, ni dans les paroles. Il se présente comme un savant chef d’orchestre, maître de lui-même. Bien entendu, cela n’est pas le cas pour les pervers naturellement violents.
  • C’est lui d’abord et éventuellement les autres ensuite. En réalité, le manipulateur narcissique ne prend pas les autres en compte et seuls ses désirs comptent.
  • Ce que le pervers narcissique dit, il ne le fait pas et ce qu’il fait, il ne le dit pas. Ses paroles sont complètement opposées à ses attitudes et ses comportements.
  • Il est le centre de l’attention, même lorsqu’il n’est pas là. Il le sait et il en jouit.
  • Il est parfois étonnant dans son comportement, se montrant soudainement attentionné : un bouquet de fleurs, un petit cadeau, une sortie au restaurant… le pervers narcissique surprend par ses élans de gentillesse qui semblent venir de nulle part.
  • Maître incontesté dans l’art de la dépendance affective, il vous fait bien comprendre que vous ne pourrez jamais vous séparer de lui et que vous en avez besoin.
  • Il parvient à ses objectifs aux dépens des autres et il sait les utiliser pour obtenir ce qu’il veut.
  • Avec lui, vous êtes sous ses ordres, incapable de prendre quelque décision que ce soit. Vous perdez tous vos repères et vous reposez intégralement sur lui. C’est exactement ce qu’il veut.
  • Il vous prend toute votre énergie et semble même s’en servir pour se ressourcer lui-même.
  • Il ne montre que très peu d’émotions et il est totalement dénué d’empathie. Bien sûr, il ne le montre pas.

 

Les manipulateurs sont parmi nous !

Si on associe le profil d’un pervers narcissique à des psychopathes possédant des traits de caractère et éventuellement des traits physiques bien précis, ces bourreaux ne sont pas toujours ceux que l’on croit. Ainsi, les enfants peuvent également devenir pervers narcissiques. Leur manipulation est généralement orientée en priorité vers des victimes proches, c’est-à-dire des membres de leur famille : père, mère, frère, sœur… pour un parent de pervers narcissique, la situation peut être très difficile, voire même invivable, le père ou la mère faisant face à son enfant, celui ou celle qui a reçu tout son amour, devenir une source de conflits, voire de dépression. Il appartient aux parents, sous l’emprise du comportement de leur enfant, de faire face à leur manipulation le plus rapidement possible. Un suivi psychologique adapté et une prise en charge précoce sont les meilleurs outils pour lutter contre le rapport de domination que l’enfant tente d’instaurer. Il s’agit en priorité de déstabiliser le jeune manipulateur pervers narcissique afin qu’il ne puisse pas développer de stratégie durable dans le temps. Un enfant montrant des signes de manipulateurs narcissiques ne devient pas nécessairement un adulte voué à ce sort.

 

☆ Les conseils de Karine, rédactrice pour Scoachy

Le thème de pervers narcissique est particulièrement intéressant. Il faut savoir, en outre, que cette pathologie (car il s’agit bien de problème de santé mentale) – même si elle est largement décriée dans les médias sur des sujets qui touchent aux relations de couple – peut être rencontrée dans de nombreux types de relations : entre deux sœurs, entre une mère et son enfant, entre un patron et son employé, entre deux amis… Une forme de relation toxique déséquilibrée de laquelle, en luttant fermement, il est possible de sortir et de se reconstruire, même si les deux personnes (bourreau et victime) sont membres d’une même famille. Ce dont on parle moins, ce sont les réactions des autres qui ne comprennent pas ce choix, celui de rompre une relation (qu’elle soit sentimentale, de travail ou de sang) car, à leurs yeux, le pervers narcissique est l’ami(e) que tout le monde aimerait avoir. Une double sentence, en quelque sorte…

Et vous, avez-vous déjà eu affaire à un pervers narcissique ? Racontez-nous !

 

 

 

Rédactrice pour Scoachy®

    %d blogueurs aiment cette page :