5 signes révélateurs qui prouvent qu'il est temps de changer de travail.

Et s’il était temps de changer de travail…

Au début, lorsque j’ai commencé à travailler, c’était super. J’ai été enthousiaste à l’idée de découvrir de nouvelles choses, de nouvelles personnes, d’apprendre de nouvelles méthodes et de relever de nouveaux défis. Chaque jour, il y avait quelque chose d’excitant qui me faisait aller de l’avant et j’arrivais au travail le sourire aux lèvres, prête à donner le meilleur de moi-même.

Puis, les jours, les semaines et les années ont passé. Aujourd’hui, je fais la même chose qu’il y a trois ans et j’avoue que, même si je ne déteste pas mon travail, je me sens un peu coincée, sans possibilité d’obtenir une promotion ou de nouvelles responsabilités. Je pense vraiment avoir fait le tour de mon job actuel et, même si je me dis qu’il faudrait que j’aille regarder ailleurs, je sens qu’il y a quelque chose qui me retient en arrière et je ne veux pas simplement démissionner. Il n’est pas question pour moi de prendre des décisions à la hâte. J’en ai ras le bol…  Tout ce que je veux, c’est être heureuse. Que faire ?

Est-il temps de changer de travail ?

Nous ne sommes plus à l’époque de nos parents qui pensent encore qu’un travail, c’est pour la vie. Vous entrez chez un employeur, vous donnez le meilleur de vous-même, vous montez en grade, vous vous faites les dents et vous formez à de nouvelles choses, jusqu’au jour où il est temps de passer à quelque chose qui vous correspond un peu plus. Vous le savez : il y a plusieurs vies dans une vie. À chaque étape correspond un ensemble de besoins qui ont besoin d’être assouvis, autant sur le plan personnel que sentimental et professionnel. Aujourd’hui, il est parfaitement légitime de vouloir changer de travail, de se lancer dans une reconversion professionnelle, pour se sentir mieux, pour se sentir utile et pour assurer un certain épanouissement dans sa vie professionnelle, tout simplement.

5 signes révélateurs qui indiquent qu’il est temps de changer de travail

Alors que vous vous sentez en sécurité dans votre travail actuel, il est plus facile de garder la tête baissée et de continuer à avancer tant bien que mal. Est-ce cela le bonheur au travail ? Il est important, lorsque le moment est venu, de diagnostiquer votre propre situation professionnelle. En faisant ceci, vous pouvez déterminer de manière objective si votre travail actuel correspond encore à vos attentes et à vos envies. Voici des signes révélateurs auxquels vous devez être particulièrement attentive :

Vous ne vous souvenez pas de la dernière fois que vous avez vraiment senti un défi à relever

Être à l’aise dans un travail, c’est en maîtriser toutes les facettes de manière à pouvoir gérer toutes sortes de situations lorsqu’elles surviennent avec assurance. Pas question pour vous de tomber dans la lassitude, donc ! Malheureusement, c’est quelque chose qui devient parfois inévitable, surtout lorsque votre rôle n’est plus adapté à votre profil, votre personnalité ou à vos besoins. Prenez quelques instants et réfléchissez à la dernière fois que vous avez vraiment senti un challenge dans votre job actuel. Un défi que vous avez voulu surmonter à tout prix, auquel vous vous êtes lancée corps et âme, en prenant du temps à chercher des solutions, à sortir de notre zone de confort, à tester des idées innovantes par rapport aux problèmes à régler… à quand remonte la dernière fois que vous vous êtes sentie mal à l’aise, intimidée par un projet, par un problème à régler ?

Si vous n’êtes pas en mesure de répondre à ces questions, si les circonstances dont vous vous souvenez remontent à plusieurs mois en avance, c’est peut-être un signe que vous ne vous sentez plus à votre place dans votre rôle actuel.

Personne – et surtout pas vous – ne souhaite avoir deux temps de retard dans leur vie professionnelle. Mais, pour avancer, il vous faut un travail qui repousse aux limites et qui étend le spectre de vos compétences. Un travail qui vous permet de vous reposer sur vos lauriers n’est pas fait pour vous.

Vous ne recevez jamais de feed-back constructif

Votre patron ne dit jamais rien d’autre que du bien sur votre travail. Les appréciations annuelles sont souvent remplies de compliments et d’éloges. Vous n’êtes jamais confrontée à des critiques constructives ou des commentaires par rapport à des domaines dans lesquels vous pourriez vous améliorer.

Ne vous y méprenez pas : les fleurs, les compliments et les éloges, c’est toujours une bonne chose. Cependant, ce n’est pas de cette manière que vous aurez les opportunités dont vous avez besoin pour vous ajuster et pour vous développer dans votre carrière. Certains commentaires sont parfois difficiles à entendre, mais apportent des informations que vous pouvez utiliser pour changer votre comportement. C’est à votre manager de vous aider à évoluer dans votre carrière plutôt que de faire du surplace.

Si vous n’avez jamais entendu de commentaire constructif, peut-être avez-vous atteint le bout de la route dans votre job actuel et qu’il n’y a plus d’opportunités de vous améliorer et d’avancer. Peut-être est-ce le moment d’explorer d’autres moyens pour envisager un nouveau départ, progresser et affiner vos compétences professionnelles ? un grand pas à franchir, mais également une opportunité de concrétiser vos rêves, quels qu’ils soient !

Tout le monde vous demande de l’aide (sauf votre chef)

Votre collègue a une question pour laquelle elle n’a pas de réponse : elle vient vous voir. Un autre collègue est bloqué sur un projet difficile et vous demande de vous asseoir quelques minutes avec lui pour l’aider. L’un de vos supérieurs hiérarchiques a une tâche pour votre chef, mais ce dernier est trop occupé et c’est vous qui finissez par faire le travail…

Dans de nombreuses circonstances, il vous semble que vous êtes devenue le double de votre manager et que vous gérez les demandes et les tâches qui devraient lui incomber en temps normal.

D’abord, ce genre d’attitude de la part des collègues et des supérieurs hiérarchiques et tout simplement la confirmation de la qualité de votre travail. Vous êtes tellement bonne dans ce que vous faites, très à l’aise également, que tout le monde demande votre aide – même si vous n’avez ni le titre, ni le salaire permettant de justifier de ce niveau de responsabilités.

Aider les autres, c’est bien. Mais c’est de votre carrière dont il s’agit. Il se peut que vos devoirs et responsabilités dépassent largement le cadre de votre position professionnelle actuelle… une chose dont tout le monde est au courant, sauf vous, visiblement.

Vous n’apprenez plus rien

Dans votre travail, il n’y a aucun problème que vous ne puissiez résoudre, aucune tâche que vous ne sachiez gérer et aucune question à laquelle vous ne pouvez pas répondre. Vous connaissez tous les tenants et les aboutissants en matière de process dans votre entreprise et plus rien n’a de secret pour vous. D’ailleurs, vous n’allez jamais voir votre boss pour lui demander de l’aide ou des conseils (c’est plutôt l’inverse, même).

Vous êtes à l’aise : c’est rassurant. D’ailleurs, tout le monde aime se sentir comme un maître tout-puissant dans son propre rôle.

Néanmoins, le côté négatif des choses est le suivant : vous n’apprenez plus rien et vous commencez à vous sentir comme si vous étiez en train de stagner dans votre propre carrière. Il est peut-être temps de regarder ailleurs et d’explorer certaines voies qui vont au-delà de vos propres limites avec un nouveau métier qui peut vous permettre d’acquérir de nouvelles expériences et de nouveaux apprentissages. Changer de travail a parfois du bon…

Votre petit doigt vous dit que c’est le moment…

Le petit doigt s’appelle également l’intuition. Parfois, tous les signes sont présents. Parfois, ils ne le sont pas et c’est à votre instinct qu’il va falloir vous fier. De temps à autre, il est bon de faire confiance à son instinct, surtout lorsque celui revient chaque jour et que vous sentez fermement que quelque chose ne fonctionne plus comme avant. Si vous arrivez au boulot tous les jours avec cette impression de vous enfoncer de plus en plus dans votre job, cela justifie complètement le fait d’aller voir ailleurs afin de retrouver l’excitation du premier jour.

☆ Les conseils de Karine, rédactrice pour Scoachy

L’une des erreurs que font beaucoup de gens, en considérant un autre emploi, est de vouloir à tout prix monter les marches de la hiérarchie. Parfois, pour progresser, il est nécessaire de faire un pas vers le côté pour pouvoir faire un pas vers l’avant quelques mois plus tard. Inutile de tout plaquer pour enfin « trouver sa voie » ! Ne dédaignez pas les opportunités qui se présentent à vous si le job en question est similaire au vôtre, en matière de statut ou de salaire. Prendre de l’élan pour courir plus vite et pour rebondir : c’est l’art d’avancer dans sa carrière…

Et vous, qu’est-ce qui vous fait ressentir que vous êtes arrivé au bout de votre job actuel ?

 

 

Rédactrice pour Scoachy®

    %d blogueurs aiment cette page :