On ne peut pas aimer tout le monde et encore moins tous nos collègues ! Alors comment gérer avec nos différences et se comporter avec ceux qu'on aime pas ?

Comment se comporter avec les gens que l’on n’aime pas ?

Avez-vous déjà rêvé que vous viviez dans un monde parfait, un monde où tout le monde serait gentil avec tout le monde, attentionné, généreux, serviable, bienveillant et plus encore ? Un monde dans lequel chacun pourrait s’épanouir dans une atmosphère sereine et conviviale et où personne ne serait jamais fâché, contrarié ou calomnié ?

Réveillez-vous.

Le monde dont vous avez rêvé existe peut-être, mais pas ici. Certains parlent même du « monde des Bisounours ». Nous vivons dans un monde où la perfection n’existe pas et c’est tant mieux. D’ailleurs… on s’ennuierait au bout d’un moment avec des amis comme Grosbisou, Groscopain, Grosdodo et Grosfarceur, non ?

Nous sommes d’accord.

Dans notre monde d’êtres humains imparfaits, il y a les gentils que l’on apprécie et il y a ceux qui nous rendent fous. Les irrespectueux, les personnes pressées, malveillantes et méprisantes qui ne comprennent pas nos blagues mais qui trépignent de rage si on ne rit pas aux leurs.

La question est la suivante : est-on obligé d’aimer tout le monde ? Une question qui vous est peut- être déjà venue à l’esprit … Est-il possible d’apprendre à aimer quelqu’un ? Est-il possible d’aimer tout le monde ? Un professeur de management de l’Université de Stanford en Angleterre met en avant le fait que ce n’est pas possible – ce n’est d’ailleurs même pas idéal – de créer une équipe composée de personnes avec lesquelles vous aimeriez faire la fête. C’est pour cette même raison que les gens intelligents savent se comporter avec ceux et celles qu’ils n’apprécient pas. Et voici quelques conseils pour savoir comment vous y prendre, vous aussi.

 

1. Acceptez que vous n’allez pas aimer chaque personne que vous croiserez sur votre chemin

Parfois, nous nous prenons à notre propre piège en pensant que nous sommes des gens bien. Nous pensons que nous allons aimer toutes les personnes avec lesquelles nous interagissons, même si cela ne se produit pas. Il est inévitable que vous rencontriez des gens difficiles, des personnes qui s’opposent à ce que vous pensez. Les gens intelligents savent cela. Ils reconnaissent également que les conflits ou les désaccords émanent de différences de valeurs et de différentes manières de penser.

La personne que vous n’appréciez pas n’est peut-être pas foncièrement mauvaise. La raison qui fait que vous ne vous entendez pas avec elle est peut-être le fait que vous avez des valeurs différentes et, comme vous le savez, les différences engendrent le jugement. Une fois que vous acceptez que tout le monde n’est pas comme vous et que vous ne pouvez pas aimer tout le monde à cause de différences de valeurs, il est possible d’extraire le côté émotionnel des choses. On accepte de ne pas être d’accord. Un point c’est tout.

 

2. Supportez les gens que vous n’aimez pas sans les ignorer ou les rejeter

D’accord… leurs critiques vous font grincer des dents et leurs mauvaises blagues vous donnent la migraine. Le simple fait de les voir faire le joli-cœur ou de flirter à tout-va vous donne la nausée.

Néanmoins, si vous montrez la moindre différence dans la manière dont vous traitez cette personne, cela pourrait se retourner contre vous. En réalité – et peu d’entre nous le savent – aimer certaines personnes de trop est un problème plus important que de ne pas les aimer assez. Vous avez besoin, autour de vous, de personnes dont les points de vue sont différents des vôtres et qui n’ont pas peur de se disputer avec vous. Ce sont généralement les personnes qui osent parler et qui empêchent les autres de faire des bêtises. Même si c’est difficile, vous devez les supporter. Vous devez « faire avec » comme on dit familièrement. Ce sont souvent ceux qui nous provoquent et qui nous défient qui nous amènent à réfléchir différemment. Souvenez-vous que vous n’êtes pas parfait non plus et qu’il y a des gens, dans ce bas monde, qui vous tolèrent, eux aussi.

 

3. Traitez ceux que vous n’aimez pas avec courtoisie

Quels que soient vos sentiments pour quelqu’un, cette personne sera très sensible à votre attitude et à votre comportement. Si vous êtes grossier, ils en feront de même. Si, au contraire, vous êtes impartial, objectif et calme, ils le seront également. Cultivez l’art du visage du joueur de poker, celui qui ne dit rien et qui se montre professionnel et positif. Ne vous abaissez pas à leur niveau pour ne pas être enclin à agir comme ils le font.

 

4. Soyez maître de vos propres attentes

Il est très fréquent que les gens aient des attentes irréalistes à l’égard des autres. Nous pourrions nous attendre à ce que les autres agissent exactement comme nous le ferions ou qu’ils disent les choses exactement comme nous les dirions. Néanmoins, ce n’est pas comme cela que les choses se passent et, nos traits de personnalité étant bien enracinés au plus profond de nous-mêmes, ils déterminent une partie de nos réactions. Ne vous attendez pas à ce que les autres fassent comme vous… vous ne seriez que déçu ou frustré… ou les deux à la fois !

Si une personne provoque en vous les mêmes réactions à chaque fois, ajustez vos attentes de manière appropriée. De cette manière, vous serez préparé psychologiquement à leur comportement et rien ne vous surprendra. C’est en tout cas ce que font les gens intelligents qui se laissent rarement surprendre par les autres.

 

 5. Tournez-vous vers l’intérieur et concentrez-vous sur vous-même

Peu importe ce que vous fassiez, il y a des gens qui arrivent encore à vous faire hérisser le poil. Dans ce cas, il est impératif que vous appreniez à gérer votre frustration lorsque vous êtes en face de quelqu’un qui vous ennuie profondément. Plutôt que de penser à l’irritation que cette personne vous cause, concentrez-vous sur la raison pour laquelle vous réagissez de la manière dont vous le faites.

Parfois, ce que nous n’aimons pas chez les autres, nous ne l’aimons pas chez nous-mêmes non plus. Prenez le temps de trouver tous les déclencheurs susceptibles de compliquer vos sentiments. Vous serez ainsi en mesure d’anticiper les choses et d’adoucir votre réaction.

 

 6. Prenez une grande respiration et contrôlez votre pompe à adrénaline

Il y a des traits de personnalité qui, peu importe ce que vous faites, vous feront bondir chez les autres. Un collègue toujours en retard, un type qui fait des remarques désobligeantes, une fille un peu bruyante qui fait des blagues déplacées… Prenez le temps d’analyser ce qui déclenche des émotions négatives afin de pouvoir vous préparer à dire « stop » avant que la moutarde ne vous monte au nez.

Si, lorsque vous remarquez la présence d’un élément déclencheur, vous parvenez à faire une pose et à contrôler votre propre pompe à adrénaline, vous serez en mesure d’utiliser la partie de votre cerveau qui sert à communiquer en faisant l’impasse sur celle qui est chargée de juger.

 

 7. Exprimez vos propres besoins

Si certaines personnes vous énervent constamment, pourquoi ne pas leur dire calmement et avec diplomatie, que leur comportement vous irrite ? Evitez le langage accusateur (« Vous me courrez sur le haricot ! ») et misez sur les formules (« Carla, lorsque vous m’interrompez en réunion, j’ai l’impression que vous n’appréciez pas ma contribution »). Peut-être réaliserez-vous qu’en réalité, Carla ne cherche pas à vous interrompre, simplement parce qu’elle n’a pas compris que vous n’aviez pas fini de parler…

 

 8. Mettez de la distance entre vous et les gens que vous n’appréciez pas

Si toutes les techniques présentées ici échouent (on ne sait jamais !), l’espace est votre atout majeur. Quand vous croisez des gens qui vous irritent, excusez-vous poliment et passez votre chemin. Si vous êtes au travail, déplacez-vous plus loin, changez de bureau ou asseyez-vous de l’autre côté de la table, à l’extrémité.

 

☆ Les conseils de Karine, rédactrice pour Scoachy

Nous sommes tous amenés à croiser des gens que nous n’aimons pas, qui plus est dans le microcosme de l’entreprise où les collègues sont amenés à se côtoyer tant bien que mal. A vous d’utiliser toutes les armes à votre disposition pour être et paraître… sans montrer que les autres vous irritent. Une formule gagnante qui peut, pour vous comme pour les personnes intelligentes, jouer en votre faveur.

 

Et vous, quelles astuces utilisez-vous lorsque vous êtes en présence de personnes que vous
n’appréciez pas ?

 

 

Rédactrice pour Scoachy®

    %d blogueurs aiment cette page :