Peut-être avez-vous déjà entendu cette phrase : "Vous êtes la moyenne des cinq personnes avec qui vous passez le plus de temps"? Si cette phrase est vraie, devrions-nous mieux choisir nos amis?

Etes-vous vraiment la moyenne des 5 personnes avec qui vous passez le plus de temps ?

Peut-être avez-vous déjà entendu cette phrase : « Vous êtes la moyenne des cinq personnes avec qui vous passez le plus de temps ». Un concept émanant d’un entrepreneur américain à succès, spécialiste en développement personnel et en motivation dans le monde du business, Jim Rohn. Cette citation s’est transformée en mantra pour beaucoup… Et à ce titre, il est intéressant de se pencher sur la question est d’étudier si nous sommes vraiment la moyenne des cinq personnes qui nous entourent. Si ce précepte est vrai, peut-être devrions-nous être plus sélectifs par rapport aux personnes avec qui nous passons du temps… ou pas !

 

L’idée de Jim Rohn a-t- elle du sens ?

Si l’on examine la pensée du businessman américain, elle est fondée sur une logique relativement simple à comprendre. Nous sommes influencés par les gens qui nous entourent et, de ce fait, nous avons tendance à ressembler aux personnes avec qui nous passons du temps. Je vous vois déjà vous dire : « non, je ne ressemble pas à ma belle-mère ! ». Essayez d’être plus ouverte d’esprit, voyons ! Bon, continuons…

Que nous le voulions ou non, nous nous conformons à un certain degré, à ce que les idéaux des autres se fondent avec les nôtres. C’est d’ailleurs ainsi que les groupes se forment autour de la machine à café, dans la cour de récréation ou encore au salon de thé. Une autre personnalité américaine dont j’oublie le nom avais également parlé de l’importance des pairs. Il disait que, si vous voulez être meilleurs en mathématiques, il fallait s’entourer de mathématiciens. Si vous voulez être plus productifs, il fallait fréquenter des gens productifs. Vous comprenez la logique ?

L’inverse est vrai également. Si vous passez beaucoup de temps avec des gens qui n’arrêtent pas de se plaindre et qui n’ont aucune aspiration dans la vie, ils finiront par puiser toute votre énergie et toute votre confiance en vous.

En conclusion, pour mener une meilleure vie, laissez derrière vous les amis qui vous retiennent en arrière et entourez-vous de génies. Simple, non ?

 

Est-il temps d’abandonner tous vos amis ?

Si l’on écoute les conseils des gourous et qu’on les applique à la lettre, il y a des chances pour que nous nous retrouvions seuls très rapidement… Certains, comme Peter Sage par exemple, suggèrent même de mettre activement fin aux relations avec des amis qui ne correspondent pas au modèle auquel vous aspirez. Cela peut paraître un peu brutal mais le fait est qu’il vous suggère de mettre un terme à vos relations avec ces personnes et… de vous en débarrasser.

Peut-être que cette action, pour le moins extrême, vous aidera à être meilleure et à vous faire progresser. Peut-être même que votre nouveau réseau social vous permettra d’obtenir les contacts et les conseils dont vous avez besoin. Néanmoins, même si les conseils ont du bon, il y a de nombreuses choses que vous devez garder à l’esprit avant de mettre un terme à vos relations.

Mettons fin au suspense et disons-le tout de suite : non, vous ne devriez pas « laisser tomber » vos amis, sauf en cas de circonstances extrêmes. Continuez à lire et vous comprendrez…

 

Le problème du choix de vos cinq amis : pas facile !

Le premier souci, lorsqu’il s’agit de choisir les cinq personnes avec qui vous passez le plus de temps, c’est que justement, vous ne pouvez pas les choisir. Pour la grande majorité d’entre nous, les cinq personnes avec qui nous passons le plus de temps sont probablement nos partenaires, peut-être nos enfants, nos frères, nos sœurs, nos parents, nos beaux-parents (oui, même votre belle-mère !), nos collègues, notre patron et peut-être même ce vieil ami d’enfance. Pouvons-nous vraiment nous en débarrasser ? “Je suis désolée chérie, tu n’es plus assez ambitieux et tu me retiens en arrière. Je te quitte !” C’est limite dans une relation de couple, non ?

Vos cinq amis les plus proches n’auront peut-être pas autant d’impact sur votre vie, tout simplement parce que vous ne les voyez qu’en fin de semaine. Parce que oui, vous avez une vie et que vous êtes bien occupée !

En réalité, il ne s’agit pas de choisir consciemment ses amis mais plutôt de faire confiance à ses émotions et à son instinct pour trouver les personnes qui nous ressemblent et avec qui nous avons des liens naturels. Une étude scientifique montre même que nous partageons environ 1 % de notre ADN avec nos amis les plus proches. Si vous n’avez pas fait un bac S, je vous explique : c’est la même proportion que ce que nous partageons avec nos cousins. En d’autres termes, nous sommes naturellement capables de trouver des personnes qui nous ressemblent. Même si cela semble un peu bizarre, il faut le dire : nous fonctionnons comme les animaux !

Vient ensuite l’importance d’avoir un panel d’amis diversifié. Des amis qui n’ont aucune ambition et des amis qui sont prêts à conquérir le monde. Autant de personnes qui sont fantastiques pour ce qu’elles sont, peu importe leur profil. Soyons honnêtes : l’amie avec laquelle vous aimez faire la fête et danser sur des vieux tubes de Gold jusqu’au bout de la nuit mérite-t- elle vraiment que vous la laissiez tomber pour une personne qui vise la réussite et avec qui vous ne chanterez probablement jamais un karaoké ? Tout n’est pas qu’une question de réussite et de pouvoir. L’important est que vous vous sentiez bien avec les personnes avec qui vous êtes.

Faire le bon choix de personnes à cotoyer

Si l’on s’intéresse à la morale des choses, le fait de laisser tomber ses amis comme des patates chaudes n’est peut-être pas très agréable pour eux. Ils ont été fidèles et, juste parce qu’ils traversent une période difficile, vous les avez laissé tomber ? Si vous avez du succès et que vous êtes plus optimiste qu’eux, peut-être que cela pourrait les aider à sortir de leur situation, justement.

En réalité, essayez de réfléchir de manière inverse. Si vous vous entourez de cinq personnes qui son meilleures que vous, c’est vous qui finissez par être la patate chaude qui tire le groupe vers le bas. Qu’est-ce qui les empêche de vous laisser tomber ?

 

☆ Les conseils de Karine, rédactrice pour Scoachy

Le fait est que la logique est vraie, peu importe ce que l’on en pense : il y a quelque chose à gagner passer du temps avec les gens qui réussissent mieux et il y a du bien à « se débarrasser » d’amis déprimés vous tirent vers le bas. Alors, que faire ?

C’est là que vous devez faire preuve de perspicacité en réfléchissant activement à la manière dont vous pouvez vous entourer de personnes qui vous aideront à grandir, sans pour autant laisser tout le monde derrière vous. Lorsque vous rencontrez de nouvelles personnes, lorsque vous êtes amenée à entrer dans un nouveau groupe, faites les bons choix. Repartez de zéro, et avant d’ouvrir vos portes en grand, prenez le temps de réfléchir et de vous demander si la personne avec qui vous allez nouer une relation vous sera bénéfique ou non. Avant tout, prenez le temps de mieux connaître les autres pour les apprécier à leur juste valeur. Ensuite, et seulement ensuite, vous pourrez faire le bon choix.

 

Et vous, êtes-vous la moyenne des cinq personnes avec qui vous passez le plus de temps ?


Le lancement de Scoachy® approche et ça nous met en joie! C’est pourquoi, si tu rejoins la communauté maintenant, nous te proposons une offre exceptionnelle, Scoachy® à 2,90€  au lieu de 29,90€.
Go go go! L’offre est valable pour les 200 premiers inscrits.
C’est à toi de jouer maintenant, le début du reste de ta vie t’attend de l’autre côté du clic. Prends la bonne décision.

Rédactrice pour Scoachy®

    %d blogueurs aiment cette page :