Que faut-il considérer en matière de reconversion professionnelle? Les trucs et astuces à prendre en compte

Envie d’une reconversion professionnelle ? Allons-y !

Enseignante depuis plusieurs années, vous songez à devenir fleuriste. Femme au foyer, vous pensez à préparer le concours pour devenir infirmière. Cadre dans une grande entreprise, vous avez décidé de vous mettre à votre propre compte. Et alors, qu’est-ce qui vous empêche d’avancer ?

En matière de reconversion professionnelle, la peur est le principal obstacle intangible qui empêche certains et certaines d’accomplir leur brillant destin. Laisser tout derrière nous, tourner la page et aller vers l’inconnu… qu’y a-t- il de plus déroutant ? Voici quelques considérations qui vous permettront de mieux réfléchir par rapport à votre propre reconversion professionnelle.

Ce que vous devriez prendre en compte en matière de reconversion professionnelle

Maîtrisez vos propres raisons de vouloir changer de métier

Si vous arrivez tout doucement à mi-chemin dans votre carrière professionnelle et que vous avez travaillé pendant une dizaine d’années environ, il n’est pas déraisonnable de ressentir un désir de changement. Bien au contraire ! La question est de savoir quel changement vous convient le mieux.

Voici quelques possibilités à envisager :

Souhaitez-vous un nouvel emploi dans le même domaine ? Si vous aimez profondément ce que vous faites et que vous êtes engagée dans votre secteur d’activité, pourquoi ne pas envisager un nouvel emploi, dans une autre entreprise ? Dans ce cas, n’hésitez pas à envisager de passer à l’échelon inférieur, pour pouvoir rebondir plus rapidement ailleurs.

Une nouvelle carrière dans une industrie différente en utilisant des compétences similaires ? Il est tout à fait possible que le domaine d’activité dans lequel vous évoluez professionnellement soit en train de perdre de la vitesse ou de devenir obsolète. Les choses avancent vite et vous vous sentez prête à un changement d’orientation important, en utilisant les compétences que vous possédez, dans un domaine totalement différent. Par exemple, il n’est pas rare de voir un journaliste passer dans le domaine des relations
publiques, en continuant à utiliser des techniques de narration et de communication, mais dans un autre environnement.

Virage à 180° : vous envisagez un changement complet de carrière. Vous souhaitez vous réinventer, vous et votre vie professionnelle. Un cadre qui veut devenir agriculteur, une enseignante qui pense à ouvrir un magasin de décoration, un coiffeur qui se lance dans l’hypnose… la grande transition, le grand tournant, c’est envisageable.

Avant de vous lancer, il est important d’identifier ce qui vous rend malheureuse à leur actuelle, si toutefois vous n’êtes pas satisfaite dans votre travail, au même titre que ce qui vous rendra heureuse à l’avenir. N’hésitez pas à parler avec vos collègues et avec vos amis et à demander leur avis. Les conversations que vous aurez avec ces derniers ne seront pas inutiles et vous aideront à clarifier l’importance de votre décision.

Pensez également aux emplois que vous avez occupés. Ne les occultez pas. Qu’il s’agisse de petits
boulots pendant les vacances scolaires lorsque vous étiez étudiante ou d’un job d’été, essayez de comprendre ce que vous faites bien et ce que vous aimez faire le plus. Faites également (c’est important) la liste de ce que vous n’aimez pas. Si votre premier emploi était dans la vente, par exemple, aviez-vous du plaisir à rencontrer les clients ? Comment vous sentiez-vous devant des portes fermées ?

Si toutefois vous avez quelques difficultés à déterminer ce que vous souhaitez vraiment ou, au contraire, que vous êtes débordée par le nombre de possibilités qui se présentent à vous, prenez une feuille de papier et inscrivez les choses telles qu’elles viennent, pour les mettre dans l’ordre par la suite. Au final, ne considérez que les éléments les plus importants. C’est une manière de prioriser l’essentiel.

Votre reconversion professionnelle passe par un plan. Une fois que vous aurez identifié l’emploi idéal pour vous, il vous faudra élaborer un plan pour l’obtenir. Pensez aux considérations liées au monde réel (les factures à payer, l’école des enfants, les horaires de travail…) pour que votre carrière de rêve reste réaliste, en fonction de votre vie et de vos responsabilités actuelles.

Par ailleurs, il vous faudra évaluer les compétences que vous possédez déjà et celle que vous devez obtenir pour atteindre le but souhaité. Même si vous avez toujours voulu être dentiste, votre rêve ne deviendra jamais réalité si vous n’avez pas passé plusieurs années en fac de médecine… En revanche, il existe des postes qui demandent des compétences bien particulières pouvant être acquises au moyen d’efforts et de temps. Devenir codeur, travailler dans les ressources humaines, devenir journaliste par exemple, est tout à fait envisageable avec la formation adéquate et bien sûr, si vous possédez des compétences de base qui s’inscrivent dans la lignée de la profession à laquelle vous aspirez.

Faites la liste de vos compétences et aptitudes

Quel que soit le métier que vous envisagez, il demandera un certain nombre de compétences de votre part. Il faut que vous soyez en mesure d’énumérer les exigences liées à votre nouveau métier. Pour ce faire, parcourez les offres d’emploi et listez les compétences requises. De manière réaliste, cochez celles qui vous conviennent et celles sur lesquelles vous devez travailler davantage.

S’il vous faut acquérir certaines connaissances et certaines techniques, vous avez plusieurs moyens d’y arriver. Le premier est de passer par une formation, en parallèle avec votre emploi actuel ou après avoir donné votre démission. Bien entendu, il est important de prendre en compte les conséquences que cela entraîne, plus particulièrement sur le plan financier.

L’autre moyen est de travailler bénévolement en vue d’acquérir de nouvelles compétences. Une solution alternative intéressante, mais bien entendu, à considérer attentivement également, car pendant votre « formation », vous ne bénéficierez d’aucun salaire (même si tout effort mérite un salaire !).

La liste de vos compétences et aptitudes en main, créez une sorte de frise chronologique présentant une liste de tâches à accomplir dans la transition vers votre nouvel emploi. Ceci vous permettra de voir les choses de manière plus réaliste. En l’occurrence, si vous aspirez à un métier demandant une formation de six mois, il vous faudra l’indiquer clairement sur votre frise chronologique, avec tout ce que cela entraîne. Croyez-moi, vous y verrez plus clair !

Quelques astuces pour faciliter votre reconversion professionnelle

Vous possédez des compétences transférables que vous pouvez apporter à votre nouvelle carrière. Bravo !

Voici maintenant quelques astuces pour faciliter votre recherche d’emploi :

Mettez à jour votre CV (oh, mon Dieu… où est-il encore, celui-là ?), en insistant sur la partie consistant à résumer votre histoire et en montrant de quelle manière vous compétences sont transférables. N’hésitez pas à faire des recherches par rapport aux éléments à mettre en avant dans un CV par rapport aux emplois qui correspondent à ce que vous recherchez dans le cadre de votre reconversion. Accordez un effort tout particulier à la rédaction de votre lettre de motivation et ciblez précisément les emplois pour lesquels vous postulerez. Cela vous évitera de perdre votre temps si toutefois vous êtes conviée à des entretiens d’embauche.

Utilisez vos contacts existants. Ce n’est pas parce que vous voulez changer de métier que vous devez changer de réseau. Informez vos amis et vos proches ainsi que les personnes en qui vous avez confiance de votre idée de reconversion et donnez-leur des détails. On ne sait jamais : une occasion pourrait se présenter, alors que vous ne vous y attendez pas du tout.

Ouvrez l’œil dans votre entreprise. Après tout, qui vous connaît mieux que votre employeur actuel ? Même si vous changez radicalement d’orientation, en passant par exemple des RH aux ventes, il se pourrait bien que votre entreprise soit favorable à vous accompagner dans cette transition, réalisant la valeur de vos compétences et de votre personnalité. Il n’est pas rare, même en temps de crise, de voir des entreprises créer des jobs pour des talents qu’elles souhaitent conserver.

Élargissez votre réseau en commençant à participer à des événements de réseautage dans le domaine dans lequel vous travaillez.

Préparez-vous aux entretiens d’embauche pendant lesquels on ne vous fera pas de cadeau. Il vous faudra convaincre et, si votre dernier entretien remonte à plusieurs années auparavant, il faudra remettre compétences au goût du jour. En un mot : préparez-vous !

 

☆ Les conseils de Karine, rédactrice pour Scoachy

Étant moi-même passée par la reconversion professionnelle, le conseil que je peux vous donner est de considérer chaque année d’expérience comme un avantage et non comme un obstacle. Votre expérience est enrichissante et peut vous aider à vous orienter dans votre future carrière, peu importe ce que vous envisagez de faire. J’ai pour habitude de penser qu’il y a plusieurs vies dans une vie, et que c’est justement grâce à l’expérience qu’il est possible de définir la manière dont on peut être heureux, professionnellement. Pour ma part, la reconversion a été particulièrement réussie ; j’espère que ce sera le cas pour vous également !

 

Et vous, quelles astuces avez-vous à partager pour une reconversion professionnelle réussie ?

 

 

Rédactrice pour Scoachy®

    %d blogueurs aiment cette page :