5 signes qui prouvent que vous êtes arrivé à bout et que vous avez besoin d'une coupure mentale

5 signes qui prouvent que vous avez besoin d’une coupure mentale

Vous êtes-vous déjà réveillée le matin, en trouvant vos traits tirés et en vous demandant si l’image que vous renvoyait le miroir était la vôtre ? Vous êtes-vous déjà posé la question de savoir à quelle date remontait votre dernier fou rire ? Vous savez, celui qui fait suite à une bêtise, le fou rire incontrôlable et contagieux qui fait tellement de bien ? Votre « to do list » est-elle si longue qu’elle remplit tout une
page ? Vous demandez-vous comment vous allez parvenir à faire toutes ces choses en seulement 24 heures ? Encore une soirée qui s’annonce tardive et une nuit ultra courte …

La vie moderne impose aux femmes un rythme de vie très soutenu. En plus d’un travail à responsabilité qui demande une présence et un investissement importants, il y a la vie privée : entre les repas, les courses, le ménage, les lessives, le repassage, la paperasse, les enfants avec leurs devoirs et toutes leurs activités … vous êtes ce que l’on appelle une wonderwoman qui gère tout ce petit monde avec brio ; on ne
vous a jamais prise en défaut. Pour vous, pas de retard et l’erreur n’est pas permise sous peine de se l’entendre reprocher pendant des semaines … mais à quelle condition ? Pire que le vieil adage « métro-boulot- dodo » … vous ne vous rappelez même plus la dernière fois que vous vous êtes octroyé un petit moment rien qu’à vous où vous avez pu faire ce qu’il vous plaît. Aujourd’hui, vous vous sentez vide et épuisée au point de vous demander si vous souffrez de troubles mentaux. Votre estime de soi en a pris un coup, elle aussi … vous êtes au bord de la rupture ! Peut- être est-il temps de faire une coupure mentale ? Voici 5 signes qui ne trompent pas.

La maladie : pour vous c’est quasiment du non-stop !

Comme par hasard c’est lorsque vous êtes plus qu’overbookée que vous attrapez un bon gros rhume ; celui qui va s’accrocher à vous pendant 3 semaines et qui va finir par une toux encore plus tenace qui vous réveillera même la nuit. Comme si les journées n’étaient pas assez difficiles sans être malade… Ne vous y méprenez pas, loin d’être une coïncidence, le fait de tomber malade dans les périodes de stress intense est un réel avertissement du corps ; il vous suggère à sa façon de lever le pied pour mieux repartir ensuite ! Même si vous devez repousser certaines échéances, faites-le pour une fois et vous verrez qu’au final vous serez gagnante ! Il faut vous mettre en tête que si vous deviez attraper la grippe avec 40 de fièvre et finir au lit, vous perdriez encore plus de temps !

Vous vous blâmez de n’avoir pas réussi terminer la liste des choses « à faire »
de votre liste !

Au fur et à mesure de votre journée et des tâches accomplies, vous allégez votre « to do list » en rayant vos annotations ; mais quand vient la fin de la journée vous vous rendez bien compte que vous n’arriverez pas à faire tout ce que vous aviez prévu ; comme, par exemple, aller à la salle de sport puisqu’il est déjà presque 22 heures … La faute à cette erreur au boulot, qui a remis en cause toute votre organisation ! D’ailleurs vous n’avez de cesse d’y repenser et de vous demander comment vous avez bien pu faire pour vous tromper sur une manipulation que vous avez pourtant l’habitude de réaliser. Cette question tourne à l’obsession et à la psychose et vous avez presque honte de vous : comment cela a bien pu vous arriver, à VOUS qui ne supportez pas l’échec ? Encore une preuve flagrante de votre besoin de déconnexion. Lorsque même les choses que vous réalisez habituellement avec aisance deviennent un obstacle, la coupure mentale s’annonce comme étant incontournable. Une remise à zéro du niveau de stress et tous vos neurones seront
prêts à reprendre leur marathon quotidien.

Jour après jour, vous mettez de côté toutes les choses que vous aviez plaisir à
faire

Bon sang… encore hier, jamais vous n’auriez pu sortir de chez vous sans un peu de fond de teint sur le visage, une belle poudre assortie à votre tenue sur les paupières et un mascara sublimant votre regard ! Et pourtant aujourd’hui vous vous surprenez à aller faire vos courses sans une once de maquillage ! Et cela n’est qu’un détail, mais hier vous avez même annulé votre rendez-vous chez le kiné dont les séances font un bien fou pour votre mal de dos et vous avez zappé la pause déjeuner parce que vous vouliez gagner du temps. Il est grand temps de tirer la sonnette d’alarme ! Prendre soin de soi et notamment de sa santé est un élément primordial pour réussir à assumer les responsabilités du quotidien. Si, en plus de négliger une bonne alimentation et votre bien-être, vous délaissez jusqu’à vos petites habitudes pour vous sentir bien dans vos baskets, il devient vital de faire une pause mentale pour vous éviter la dépression ! Une pause mentale sera plus courte que de soigner une pathologie mentale et pour éviter les antidépresseurs et vous serez rapidement à nouveau sur les rails !

Malgré une grande fatigue, vous êtes une abonnée des insomnies.

Ce soir pour la première fois depuis longtemps vous avez réussi à vous mettre au lit à une heure à peu près correcte en vous disant que vous pourriez enfin rattraper un peu du sommeil qui vous manque. Rêvant d’une nuit bienfaitrice, vous vous allongez mais au lieu de doux rêves, c’est une multitude d’interrogations qui s’enchaînent dans votre tête ; une question en appelant toujours une autre … Un cercle sans fin
qui nuit à votre santé mentale et fait monter votre niveau d’anxiété et qui ne fait que raccourcir vos nuits. Mais comment est-ce possible, quand on doit se doper à la caféine pour tenir la barre la journée, de ne pas tomber de sommeil une fois confortablement installée dans son lit ? Une nouvelle preuve que votre corps a envie de dire stop ! Votre niveau de stress est tel que, même une fois au calme, vous ne parvenez pas à vous ressourcer ; une coupure mentale vous ferait le plus grand bien.

La mélancolie est devenue votre meilleure amie.

Sans trop savoir pourquoi, vous vous sentez triste. Chaque jour qui commence n’est, de loin, pas accueilli avec enthousiasme. Même si ce soir vous allez entre copines à votre cour de zumba (votre activité préférée), vous songez à annuler par manque de motivation. Toutes vos pensées sont négatives et à bien y réfléchir vous n’avez envie de rien, même pas de votre pâtisserie favorite, celle que vous vous empressiez d’aller acheter pour faire passer immédiatement un coup de blues … Pour en arriver à ce point-là, c’est que le burn-out approche petit à petit ; réagissez sans plus attendre et accepter que pour ne pas vous enfoncer encore plus dans des idées sombres et négatives, il vous faut une pause mentale.

☆ Les conseils de Karine, rédactrice pour Scoachy

On a souvent tendance à vous tout assumer à n’importe quel prix. Ne pas montrer de signes de faiblesse, rester la reine de l’hyperactivité et être une femme, une mère, une épouse qui assure. Pourtant votre corps, lui, ne fait pas de concessions lorsqu’il s’agit d’équilibre : il vous rappellera à l’ordre si vous dépassez les limites. Dès les premiers signes, n’hésitez pas à prendre du recul, à accepter qu’une pause mentale s’impose pour pouvoir continuer à être la reine de l’organisation et de la prise en charge. C’est aussi ça être forte ; savoir reconnaître et accepter ses limites.

Et vous, comment vous sentez vous aujourd’hui ? Avez-vous des signes qui vous
font penser que vous auriez besoin d’une pause mentale ?

 

 

 

Rédactrice pour Scoachy®

    %d blogueurs aiment cette page :